Vieillir une année à la fois

Dans une semaine, je vais souffler 32 bougies. Yep, 32. Bonne fête à moé! 

via GIPHY

Pas d’enfant, un haut de duplex, une voiture payée pis des REER qui stagnent… Jusque là, je te dirais que c’est pas mal semblable à mes 31 ans et détrompez-vous, je ne suis pas déçue de tout ça! Sauf que, comparativement à l’an dernier, j’ai une confiance en moi plus évoluée, une relation amoureuse, des amies plus proches que jamais pis une belle fierté d’être à mon compte depuis mars et ne pas avoir eu besoin de demander d’l’argent à mes parents pour payer mon hypothèque… même si je frôle le salaire minimum.

Tout ça fait en sorte que, contrairement à l’an dernier, je commence ma 32e année de façon beaucoup plus positive. Parce qu’avec tout ce qui s’est passé pendant ma 31e année, j’ai eu l’occasion d’en apprendre beaucoup sur moi, sur ce que je voulais (enfin!), ce que je ne voulais pas pis surtout, sur ce que je suis capable de laisser aller.

Je n’ai pas de to-do list ou de bucket list, car je dois avouer que de tout ce que j’espérais est arrivé pendant ma 31e année. Par contre, voici ce que je me souhaite pour mes 32 ans:

Une autre belle année remplie de mandats, de projets enlevants et de rencontres intéressantes.

Une histoire d’amour heureuse (j’aurais bien écrit simple, mais je suis réaliste, il n’y a jamais rien de simple).

Des apéros, des soupers et des soirées bien arrosés entre amis(es).

Prendre le temps de bien développer ce blogue.

En bonus (parce que ça fait déjà trop longtemps que j’en parle): un voyage en Irlande .

Tout ça en continuant d’apprécier ce que j’ai dans ma vie. Pis si un jour j’en viens à chialer, svp me ressortir ce texte (et celui que j’ai écrit la semaine passée) et me les « garocher » en pleine face.

Cheers… à moi pis mes 32 ans!

Article précédent Article suivant