En visite chez Warby Parker

Pendant la fin de semaine de l’Action de grâce, j’en ai profité pour visiter une de mes villes américaines préférées, Boston. Nous n’avions pas grand chose sur le planning, outre que de nous promener, visiter les sorcières, boire de la Guinness, manger des cannolis, aller rencontrer le « Monstre vert » et aller visiter la boutique Warby Parker.

Kerouac inspired a generation to take a road less traveled and to see the world through a different lens.

Warby Parker est une boutique de lunettes 2.0. Conçue pour être une alternative face au marché de l’optique actuel, on y vend des lunettes à prescription et solaires à coût moindre. Cette boutique qui s’est inspirée de deux personnages écrits par Jack Kerouac (Zagg Parker et Warby Pepper) propose sa propre marque de lunettes, au style à la fois vintage et contemporain.

La boutique en ligne est disponible pour les résidents du Canada, mais seuls les villes de New York, Boston et Los Angeles possèdent une boutique physique. Les consommateurs ont donc la possibilité de faire un essai de montures et passer une commande directement sur place – ou le faire dans le confort de leur salon. Le choix de ses trois villes, très touristiques, n’est probablement pas le fruit du hasard. À Boston, la boutique est située sur la magnifique rue Newbury St., celle-là même où l’on retrouve les grandes boutiques de designer. Seul une petite écriture sur la porte nous indique que nous sommes arrivées à destination, la boutique étant située au deuxième étage.

La boutique

Quand on entre, on aperçoit une minuscule boutique éclairée. Tous les murs sont tapissés de lunettes ophtalmiques et solaires, en plus des multiples propositions de livres, car Warby Parker, qui s’est inspiré d’un grand auteur pour sa mise en marché, a beaucoup d’intérêt pour la littérature. Tout au long de notre visite, les consommateurs entraient et sortaient. Quelques-uns achetaient des lunettes, d’autres ne faisaient qu’essayer (et dieu seul sait s’ils achèteront rendus à la maison). L’achat de lunettes peut se faire sur place, mais les lunettes sont ensuite livrées à la maison. Pour les résidents canadiens, il faut toutefois passer la commande de la maison, étant donné que les prix sont distincts. Il est recommandé d’avoir en main sa prescription, car à ma grande surprise, un opticien certifié est sur place pour conseiller les consommateurs dans le choix de leur monture et prendre les mesures nécessaires.

La boutique Warby Parker est une alternative fort intéressante pour un achat de montures. Bien sûr, on n’y vend pas de belles grandes lunettes Chanel ou encore de jolies Caroline Abram. Toutefois, pour le consommateur qui désire avoir une bonne paire de lunettes à prix modique, la collection est enviable et très à la mode. Pour une deuxième, ou même une troisième paire de lunettes, les boutiques de Boston, New York ou L.A. peuvent être ajoutées à votre liste lors de vos prochains voyages.

 

Warby Parker Boston – 83, Newbury St.

 

Article précédent Article suivant