Des lunettes antibuées, ça se peut!

Optigog

Il est plutôt rare que j’écris un article entièrement dédié aux lentilles, j’aime beaucoup plus parler de montures. Mais depuis deux semaines, ma vie a un peu changé. J’ai accepté un nouvel emploi situé sur l’ile de Montréal (enfin!). J’use donc du transport en commun pour me rendre au travail, même lors de condition extrême comme la semaine dernière (condition extrême équivaut à des températures avoisinants le – 1 000). Ceci dit, c’est cette nouvelle vie qui m’a fait prendre conscience d’un inconvénient quotidien que vivent les personnes portant des lunettes. Car au moment d’embarquer dans un autobus chauffé, avec des lentilles froides, une réaction instantanée fait qu’on y voit plus rien, et franchement, c’est désagréable!

Je me suis donc mise à réfléchir au problème. Depuis plusieurs années, Essilor vend un produit que je trouvais un peu inutile pour le commun des mortels : Optifog. Aujourd’hui, je me rends bien compte de son utilité!

Le traitement Optifog, qui s’ajoute à la commande lors de l’achat de nouvelles lentilles, offre une vision sans buée longue durée. Lors du traitement des lentilles, une couche protectrice est appliquée par-dessus tous les autres traitements et procure une vision sans distorsion et agréable peu importe la température. À ces lentilles, Essilor ajoute un essuie-verre Activateur Optifog qui, lors d’utilisation sur la lentille, active (ou réactive) les propriétés antibuées du verre.

Pour des va-et-vient en autobus, c’est clair que ces lentilles seraient idéales. Elles le sont tout autant dans la cuisine (pensez à vos lunettes quand vous ouvrez la porte du four) ou dans des activités physiques intenses (la sueur, ça provoque de la buée, tsé!). D’ailleurs, je me rappellerai toujours d’une certaine journée de ski avec mère. Nous étions dans le chalet du plus haut sommet de Sutton et à chaque fois qu’une personne portant des lunettes (sous des lunettes de ski) entrait dans la cafétéria, ma mère me disait : Optifog! Si elle avait pu distribuer des cartes, elle l’aurait fait, et elle aurait probablement conquis quelques personnes.

Comme vous le savez, j’ai des nouvelles lunettes que j’aime bien. Je devrai donc endurer mes entrées et sorties dans l’autobus sans Optifog. Toutefois, lors de mon prochain achat, il est fort possible que je demande l’ajout de cette technologie. Ça pourrait bien devenir mes lunettes d’hiver (des lunettes pour chaque saison, moi, j’aime ça!).

Article précédent Article suivant